Temps forts:

Gouvernance des forêts : le Secrétaire d’Etat Mamadou Saliou Sow salue le dispositif législatif et réglementaire  (Allocution)

mamadou-saliou-sow

Allocution du Secrétaire d’Etat auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Monsieur Mamadou Saliou SOW chargé des Droits humains et de la Bonne Gouvernance à l’occasion de l’atelier sur la gouvernance responsable des forets.

Résidence Mamoune les 14 au 15 Mai 2019

Mesdames, Messieurs, honorables Députés, membres du Conseil Economique, Social et Environnemental, et du Haut Conseil des Collectivités Territoriales,

Madame la Représentante de la Délégation de l’Union Européenne au Sénégal,

Mesdames et Messieurs, les représentants des Ministères et Directions, des Collectivités Territoriales et élus locaux,

Monsieur le président du Conseil National de Concertation et de coopération des Ruraux CNCR

Mesdames et Messieurs, les représentants de la société civile locale et nationale, des écoles et Universités ;

Mesdames et Messieurs, les Partenaires Techniques et Financiers,

Mesdames, Messieurs, les représentants des acteurs du secteur forestier des régions de Kolda et de Tambacounda,

Mesdames et Messieurs, les représentants des organisations membres de la plateforme Directives/ Gouvernance foncière,

Chers participants, en vos rangs, qualités titres.

C’est avec un réel plaisir que je préside ce matin au nom du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Maitre Malick SALL, cet atelier portant sur la Gouvernance responsable des forets organisé par le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR).

En effet, la gestion responsable et durable des ressources naturelles est l’une des priorités du Plan Sénégal Emergent.

Mesdames, Messieurs chers participants

Une étude de la FAO effectuée en 2010 faisait savoir   que le Sénégal perd chaque année 40.000 hectares de forêts par an.

Cela s’explique par l’impact négatif des changements climatiques sur l’avenir de nos forêts, l’avancée du front agricole mais surtout par l’exploitation abusive des ressources forestières par l’homme.

C’est pourquoi, nous sommes tous interpellés quant à la protection, le renouvellement, la gestion durable et responsable.

Cette préoccupation est au cœur de toutes les politiques publiques de développement durable dans l’intérêt supérieur des générations présentes et futures, dont nous n’avons point le droit de compromettre les destinées.

Au regard de la qualité et de l’expertise des participants et du caractère inclusif et participatif de la réflexion nul doute que les résultats permettront d’améliorer significativement les politiques publiques.

Et c’est tout à l’honneur de Monsieur Nazirou SALL Président du Conseil National de Concertation et de coopération des Ruraux qui a su relever le défi de la mobilisation des acteurs étatiques et non étatiques du secteur.

Mesdames et Messieurs,

Le Sénégal s’est résolument engagé dans une nouvelle dynamique de croissance économique à fort impact sur le développement humain, à travers le PSE qui vise une croissance durable et inclusive.

Le recrutement massif de personnel technique, la dotation considérable en moyens logistiques en faveur du service forestier et la révision du code forestier sur instruction du Chef de l’Etat traduit l’ambition et la volonté de son Excellence Monsieur le Président de la République Macky SALL pour ce secteur.

En juin 1998 déjà, la loi 98-03 du 08 janvier 1998 portant code forestier conférait aux collectivités territoriales des pouvoirs réels sur la gestion des forêts non classées mais surtout la possibilité d’impliquer et de responsabiliser les communautés dans la gestion des forêts.

La révision du code forestier en 2018, tout en renforçant les acquis, a permis d’intégrer dans les dispositions nationales les engagements internationaux pris par le Sénégal relatifs à la lutte contre le trafic des espèces de flore et de faune, à la désertification, aux changements climatiques et à l’opérationnalisation des directives volontaires relatives aux forêts et aux Objectifs du Développement Durable.

Je salue le dispositif législatif et réglementaire pour le développement forestier qui, après adoption, s’adapte davantage aux réalités du terrain et au contexte sous régional, régional et mondial.

Je félicite tous les acteurs qui ont contribué à cette nouvelle politique forestière.

Je reste persuadé que les résultats de vos travaux permettront aux participants de mieux s’imprégner des dispositions du nouveau code forestier, pour aider à sa vulgarisation et à sa mise en œuvre effective.

Je n’ai aucun doute là-dessus au regard de vos expertises personnelles et du rôle de vos structures respectives dans la protection des forêts.

C’est sur cette note d’espoir que je vous encourage, vous souhaite d’excellents travaux et déclare ouvert l’atelier sur la gouvernance responsable des forêts.

Je vous remercie de votre attention.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net
Coordonnateur de la Rédaction:
Charles SENGHOR | charles.senghor@media28.net


Newsletter