Temps forts:
5 juin 2019
Matar-Ba-ministre-des-sports.jpg

Matar Ba, ministre des Sports qui a dirigé la délégation gouvernementale à la prière de Korité à la mosquée Massalikoul Jinan n’a pas voulu se prononcer sur les révélations de la Bbc sur la corruption présumée dans le dossier de Petro Tim, préférant se cantonner sur l’aspect religieux. «Je ne suis pas de ceux qui prennent comme référence les reportages de Bbc. Je suis là, dans un lieu sacré. Mais, nous ne devons pas être des champions dans la calomnie parce que chacun se connait. Nous devons demander pardon à Dieu », a-t-il servi sur Rfm.

Media28

5 juin 2019
serigne_mountakha_mbacke.jpg

Après la prière des deux rakkas dirigée par l’imam Serigne Fallou Mbacké Abdoul Khadr, le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké s’est adressé personnellement aux fidèles. Dans son discours, il a insisté sur les valeurs qui fondent une bonne pratique de l’islam. Dans ce sens, il a invité les mourides au respect scrupuleux des préceptes de l’Islam. Le marabout a insisté sur le respect du «ndigël» (recommandation). Selon lui, c’est la seule voie du salut. Selon la Rfm, le discours du Khalife général a fait tomber en transe de nombreux fidèles mourides

Media28

5 juin 2019
Macky_sall_korité2019.jpg

Le chef de l’Etat a profité de la prière à laquelle il a assisté à la grande mosquée de Dakar, a évoqué le dialogue initié le 28 mai. «Nous célébrons cette Korité au lendemain du début du dialogue national que j’ai initié, dialogue qui devrait permettre à notre pays, en tout cas d’avancer vers son développement. Je suis conscient des défis », a déclaré le chef de l’Etat.

Media28

10 avril 2019
Mgr-Benjamin-Ndiaye-archevêque-de-Dakar-1280x720.jpg

A l’occasion des Journées mondiales nationales de la jeunesse catholique, organisée à la cité religieuse de Popenguine, l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye a appelé à des métiers adaptés pour les jeunes.

La ville de Popenguine qui abrite le sanctuaire marial a accueilli du 5 au 7 avril 2019 la 34e édition des journées mondiales nationales de la jeunesse catholique du Sénégal. Au cours de son homélie, l’archevêque de Dakar, Benjamin Ndiaye, est revenu sur le phénomène de l’émigration clandestine, plaidant en faveur des jeunes pour une formation qui s’adapte aux besoins et réalités. «Travaillons ensemble à les épargner les souffrances inimaginables de la migration clandestine et, ceci en nous y investissant à mieux assurer leur avenir chez nous par un système scolaire encore plus rigoureux et moins perturbé, avec des programmes diversifiés et performants », lance le religieux. Selon lui, «les jeunes doivent aussi bénéficier de filières  de formation qui mettent en valeur leur savoir-faire pratique dans des métiers adaptés à nos réalités ». «Consolez mon peuple, dit votre Dieu. Que cet appel divin nous mobilise au service de notre jeunesse pour son  bien, pour celui de nos pays, de nos familles de nos communautés », a exhorté l’ancien évêque de Kaolack.

— Forum de l’entreprenariat —

A cet effet, l’archidiocèse de Dakar a initié une grande première dans le cadre des journées mondiales des jeunes catholiques, un forum pour l’entreprenariat des jeunes catholique, avec la participation des entreprises nationales comme la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der), l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme), entre autres. A travers cette démarche, l’Eglise catholique veut faire émerger des initiatives économiques portées par les jeunes dans le but d’amener les porteurs d’initiatives économiques à structurer leurs projets et à les faire connaitre.

L’évêque de Kaolack Martine Boucar Tine, saluant cette initiative, estime qu’elle permettra aux jeunes de «savoir entreprendre, de ne pas toujours attendre que cela vous tombe du ciel ou de quelqu’un». Pour le nouvel évêque de Kaolack, l’église est tenue de s’investir dans la question humaine, « étroitement liée à la question divine. «L’église ne peut et ne pourrait jamais se focaliser et se cantonner à un niveau spirituel et oublier la question sociale. Les deux vont ensemble parce que depuis que Dieu a décidé  de faire sa demeure au milieu de nous, nous sommes intrinsèquement liés à la question divine. La question divine et la question humaine sont inséparables», a enseigné Mgr Martin Boucar Tine.

— Une initiative saluée par les jeunes —

Raïcha Tabar, étudiante de son état, soutient que cette initiative permettra aux jeunes «de connaître de l’emploi et de savoir s’orienter au moment opportun». Richard Ndecky, pour sa part estime que ce forum « est venu à son heure ». Car, la logique voudrait que les jeunes soient leurs propres entrepreneurs pour assurer leur avenir. «Aujourd’hui, que l’Eglise, en tant que telle, se lève pour nous présenter cette plateforme, nous l’accueillons positivement», a-t-il loué. Car, «bon nombre de jeunes sont là, avec des idées pertinentes, mais sans la bonne information pour aller dans la bonne direction ».

Charles SENGHOR (à Dakar)

5 avril 2019

L'économiste Cheikh Moustapha Mbacké (HEC Montréal) petit fils de Serigne Fallou et Directeur général de la Sénégalaise de Construction et de Promotion Immobilière (SCPI) s'est exprimé devant un public composé d'experts, de petits fils de Serigne Touba et de nombreux talibés sur les moyens techniques financiers et humains de faire de la cité religieuse un pôle de développement s'appuyant d'abord sur ses ressources propres. Il a fait la communication lors d'une conférence inscrite à l'agenda de Kazu Rajab 2019.

2 avril 2019
magal-touba.jpg

La ville de Touba refusera ce mardi du monde. La communauté mouride célèbre la naissance Serigne Mamadou Fallilou Mbacké  appelé l’unificateur et « borom mou am, mou am». Ce dernier a été deuxième Khalife  de Cheikh Ahmadou Bamba de 1945 à 1968. Cet évènement prend de plus en plus de l’ampleur.  Chaque année des milliers de pèlerins se déplacent vers Touba. Comme chaque édition, le chef de l’Etat est représenté par une délégation   auprès de l’actuel Khalife de Serigne Fallou, Serigne Abo Mbacké  à la cérémonie officielle.

Coura Ka

28 mars 2019
Mgr-Paul-Abel-Mamba-prône-la-non-violence-pour-résoudre-la-crise-casamançaise.jpg

Pour les besoins du pèlerinage aux lieux saints de la chrétienté, pour l’édition 2019, il faut augmenter 100 mille Fcfa, passant de 2,6 millions de Fcfa à 2,7 millions de Fcfa. Les pèlerins seront en recueillement du 24 août au 13 septembre 2019.

Selon Mgr Paul Abel Mamba, président du Comité interdiocésain national pour les pèlerinages catholiques (Sinpec) qui animait hier une conférence de presse la présente édition sera placée sur le thème : «Je suis la servante du Seigneur ». il renseigne que le pèlerinage de cette année interpelle les jeunes sur leur vocation dans l’Eglise et dans la société en prenant la Vierge Marie comme modèle.

Au total, 350 pèlerins seront de la partie pour l’édition 2019.

Media28

20 novembre 2018
serigne-mbaye-sy-mansour.jpg

Le Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Mansour Sy, a exhorté, lors de la cérémonie officielle de clôture de la 117e édition du Gamou de Tivaouane les politiciens «à prendre leurs responsabilités» pour l’élection présidentielle de février 2019. L’homme religieux les a appelés « à sauvegarder la paix, à ne pas brûler le pays, à éviter aussi les dérapages et écarts de langage qui peuvent créer des tensions sociales, mais aussi à se respecter». Cet appel, selon lui, est adressé au Pouvoir et à l’opposition. Une adresse aussi aux parents à veiller sur l’éducation des enfants. Serigne Mbaye Sy Mansour a, aussi, vigoureusement condamné les mauvaises habitudes des musulmans, les barbaries, les tueries, les calomnies, médisances et mensonges.

Il a invité les musulmans à se donner la main parce que l’heure n’est pas à la division. Il leur demande de prendre exemple sur le Prophète (Psl)…

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye qui a présidé la cérémonie a sollicité auprès du Khalife des prières pour des «élections apaisées».

Media28

20 novembre 2018
macky-et-khalif-de-medina-baye.jpg

Le président de la République a sollicité à Médina Baye où il est passé hier des prières auprès du Khalife pour une élection apaisée en 2019. Macky Sall s’est engagé à « agrandir et à réhabiliter » la grande mosquée de Médina Baye. Le chef de l’Etat a aussi annoncé un vaste programme d’assainissement pour la cité religieuse et la construction de la voirie publique et du marché central de Médina Baye.

Media28


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net
Coordonnateur de la Rédaction:
Charles SENGHOR | charles.senghor@media28.net


Newsletter