Temps forts:
20 août 2019
coud.jpg

Le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) est sur un projet de renforcement de la capacité d’hébergement au profit des étudiants. Le campus social sera gratifié de neuf (9) nouveaux pavillons pour 447 chambres.

A la cité “Aline Sitoé Diatta” ex-Claudel, il est prévu la démolition de huit (8) anciens pavillons et la construction de six (6) nouveaux. (03) bâtiments seront réhabilités à l’Ecole supérieure polytechnique (ESP), tandis que l’Ecole supérieure d’économie appliquée (ESEA) sera dotée de deux immeubles résidentiels de 400 lits, en plus de la réhabilitation de quatre (4) bâtiments d’une capacité de 106 lits.

Le directeur du Coud Abdoulaye Sow  et le directeur de Amsa Realty ont procédé hier à la signature d’un contrat de construction et de location-vente de nouveaux pavillons.

Media28

2 août 2019
ugb-sl-1280x750.jpg

Les étudiants incriminés dans l’affaire de vandalisme du rectorat de l’université Gaston  Berger connaissent leur sort. Quatre (4) membres  de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) ont été exclus et  quatorze (14) autres  relaxés au bénéfice du doute. A cet effet les étudiants disent attendre le procès-verbal d’exclusion et l’Assemblée générale prévue le 7 août.

Lors d’une manifestation de la Cesl en avril, protestant contre l’insalubrité causée par les eaux usées provenant des fosses septiques, des étudiants récalcitrants avaient récupéré ces mêmes eaux pour les déverser dans le bureau du recteur Ousmane Tiaré.

Media28

12 juillet 2019
université-russe.jpg

Les étudiants sénégalais qui s’étaient déplacés en Russie sur la base d’une attestation de réussite au baccalauréat ne peuvent plus poursuivre leur études. Ils risquent dans les prochains jours d’être expulsés, après avoir été condamnés et envoyés en prison, informe l’Observateur : ”il se trouve qu’après l’année préparatoire  les universités russes leur réclament le diplôme  et non l’attestation”, a détaillé Bouba Senghor un sénégalais professeur d’anglais  en  Russie, dans  le journal. A cet effet les autorités sénégalaises sont interpellées notamment l’Office du Bac pour leur faire parvenir leur diplôme.

Media28

4 juillet 2019
Esea-Dakar-1280x785.jpg

La dalle des toilettes  de l’Ecole Supérieure d’Economie  Appliquée (ESEA) s’est affaissée mardi dernier  sur une femme de ménage. Grièvement blessée, la victime a été hospitalisée. Le Syndicat Unique des Enseignants du Sénégal/Enseignement Supérieur et Recherche (Sudes/Esr) s’est offusqué de cette situation à l’ESEA ex ENEA. Les accusations pointent vers le recteur Ibrahima Thioub et l’ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur Mary Teuw Niane  pris pour principaux responsables de ce qui s’est produit.
N’étant pas surpris par cet effondrement, ces syndicalistes disent  avoir attiré l’attention  des concernés bien avant la catastrophe. À les en croire, comme le cite le journal l’As, le campus se délabrait et ne recevait plus de budget  de fonctionnement depuis des années.

À cet effet ils appellent Cheikh Oumar hann à prendre ses responsabilités : d’une part en faisant restituer à la structure son budget de fonctionnement et d’autre part en mettant en oeuvre, d’urgence,  un programme de réhabilitation du patrimoine  immobilier de l’ESEA afin de sécuriser le personnel enseignant et de service.

Media28

25 juin 2019
Mary-Teuw-Niane-1.jpg

Le Professeur Mary Teuw Niane, ancien  ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche   ne perd pas du temps. Il a fait son retour  dans les amphis théâtres, pour  partager son savoir  avec les étudiants. Pr Mary Teuw Niane  a démarré hier  à la Faculté des sciences  techniques de l’Université Cheikh Anta Diop  le cours  de deuxième  année  de master  des mathématiques.

Pour le natif de Saint-Louis, il s’agit  là de monter comment  il est possible  d’agir sur des systèmes  en évolution  pour leur faire adopter  un comportement  donné en un temps  choisi.

Media28

17 juin 2019
université-assane-seck-de-ziguinchor.jpg

Le personnel administratif de l’Université Assane Seck de Ziguinchor est déclaré indésirable au sein de l’établissement. Les étudiants protestent contre l’arrestation de six de leurs camarades, toujours entre les mains de la Police.  Ils ont été interpellés au cours d’une manifestation.

A ce propos, le Recteur de l’Université a lancé un appel au calme. «Lorsqu’ils sont sortis de l’Université, ils sont allés dans la voie publique. Et c’est là que certains parmi eux ont été arrêtés. Donc, comprenez que ce n’est plus dans l’enceinte de l’université. Et si leur dossier est entre les mains du procureur, l’Université ne peut que mobiliser les bonnes volontés. Nous continuons à appeler au calme, tout en faisant savoir que la décision n’est plus de l’université. Nous demandons aux responsables d’étudiants de créer une situation favorable à la libération de leurs camarades et mettre à l’aise toutes ces volontés qui travaillent à cela. Que les étudiants restent dans le calme et la sérénité. Car, c’est dans le calme que des solutions peuvent très rapidement surgir», a fait savoir M. Diawara. Il rappelle qu’il n’y a plus de marche parce que l’année académique va vers la fin.

Media28

15 juin 2019
université-assane-seck-de-ziguinchor.jpg

A l’Université Assane Seck de Ziguinchor, rien ne va plus. Les étudiants ont décrété une grève illimitée ce samedi à l’issue d’une assemblée générale. Les étudiants qui réclament le paiement de leurs bourses exigent également la libération de leurs camarades interpellés hier et qui font l’objet d’un retour de parquet. Malamine Diédhiou, porte-parole de l’Inter-amicale des étudiants de l’université Assane Seck accuse le commissaire de Police de « mater » des étudiants au lieu de les protéger.

A l’origine, les étudiants avaient organisé une marche pacifique pour réclamer à Ecobank leurs bourses qui, selon eux, refusent de leur payer alors qu’elle a reçu les versements.

Le syndicat des enseignants du supérieur se désole de la situation qui prévaut à Assane Seck. Pour ces enseignants, cette confrontation entre forces de l’ordre et étudiants aurait pu être évitée par des mesures anticipative de la part des autorités universitaires. La section Saes regrette que sa médiation soit sanctionnée par un échec avec le maintien en détention des étudiants arrêtés hier à Ziguinchor, a fait savoir, sur Rfm, Ndiémé Sow, coordinatrice adjointe de la section locale Saes.

Media28

15 juin 2019
fallou-sene-ugb.jpg

Un nouveau rebondissement dans le dossier de la mort de l’étudiant Fallou Sène. Le journal Libération rapporte qu’après la mise en branle de la gendarmerie prévôtale par le Procureur de la République, Serigne Moustapha Sané, l’auteur présumé du tir qui aurait tué l’étudiant a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire hier pour coups mortels. Fallou Sène a été tué lors d’affrontement entre gendarmes et étudiants qui réclamaient le paiement de leurs bourses à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Media28

31 mai 2019
ecobank-etudiant-696x505.jpg

A Ziguinchor, les étudiants de l’Université Assane Seck ont assiégé ce vendredi l’agence Ecobank pour réclamer le paiement. Mor Kéba Konté, porte-parole des étudiants et ses camarades soutiennent que c’est la banque qui refuse de payer.

«Nous pensons que ce n’est pas sérieux parce que 436 nouveaux bacheliers figurent dans les états de paiement du mois de mai », ont-ils dit, sur Zik Fm. Ces étudiants interpellent l’Etat et promettent d’user de la violence pour régler leur situation. Les étudiants indiquent qu’ils ne veulent pas d’explication. «Nous voulons le paiement de nos bourses », ont-ils soutenu.

Media28

28 mai 2019
université-assane-seck-de-ziguinchor.jpg

L’intersyndicale des étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor  ne veut plus de Mamadou Lamine Diombéra, directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Ziguinchor (Crouz). Ces étudiants qui l’accusent de malversation réclament son limogeage.

Cette intersyndicale demande aussi le paiement des bourses de certains de leurs camarades notamment les nouveaux bacheliers  qui n’ont rien reçu depuis le mois d’octobre.
Media28


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net


Newsletter