Temps forts:
22 juillet 2019
mamadou-talla.jpg

Le ministre de l’éducation nationale Mamadou Talla est sur la voie  d’améliorer les conditions d’apprentissage. À ce rythme il a lancé le projet “zéro abri provisoire” pour en finir avec ces hangars et autres. Plus de 6 000 abris provisoires vont être remplacés au niveau national apprend-on.

Selon le journal l’Observateur le ministre est entrain d’ériger  à Diourbel, comme première étape, 90 nouvelles salles de classes.
Media28

18 juillet 2019
soce-ndiaye-dg-office-du-bac.jpg

Le taux de réussite globale au baccalauréat de l’année académie 2018-2019 est de 37,65%. L’annonce est du directeur de l’Office du Baccalauréat Socé Ndiaye. ”Pour cette année le taux de réussite  du premier tour  au baccalauréat général s’élève à 14,94% et le taux de réussite globale à 37,65% au niveau national”, a-t’il détaillé dans “L’Observateur”.

Cependant, M. Ndiaye estime sans rentrer dans les détails qu’il y a un problème de niveau lié à ce faible taux de réussite : ”je ne peux pas m’aventurer à donner des explications  sur le taux  de réussite, mais peut-être que les élèves n’ont pas un bon niveau. En tout cas  je sais qu’il  y a un problème quelque part  et maintenant, il faut chercher la solution”, s’explique t-il. A l’en croire l’objectif n’est pas de relever le taux à 50% mais plutôt  de voir pourquoi les potaches peinent à réussir aux examens car tous les moyens  ont été mis.

Media28

17 juillet 2019
macky-president.jpg

Des changements pourraient être apportées dans les programmes scolaires du Sénégal. L’annonce a été faite par le chef de l’État Macky Sall lors de la cérémonie de remise officielle des cinq premiers  volumes de ”L’histoire générale du Sénégal des origines à nos jours”.
”Il nous faut revisiter les programmes scolaires parce-que c’est l’une des finalités essentielles de ce projet d’écriture général du Sénégal. On ne peut pas continuer à enseigner dans nos écoles des personnalités  qu’on ne connait pas. Nous avons notre propre histoire.” a indiqué le président de la République ainsi il invite le ministre de l’ éducation nationale, le ministre de l’Enseignement supérieur et le ministre de la formation professionnelle à voir comment intégrer ces œuvres  dans le programme scolaire.
Au Sénégal ces programmes sont depuis quelques années  objet d’un débat qui apparaît dorénavant légitime.

Media28

16 juillet 2019
examen.jpg

Pour la session 2019 du Brevet de Fin d’Etudes Moyenne (BFEM), 189.020 candidats vont composer. Soit 106.583 filles et 82.437 garçons dans les 1217 jurys répartis dans 1085 centres. A travers un communiqué, le Ministère de l’Education Nationale informe que cette année il y a 5234 candidats et six (6) jurys de moins, huit (8) centres de plus. L’information révèle que la région de Thiès qui a la plus  importante concentration englobe 159 centres, 187 jurys  pour 33.862 candidats dont 19.556 filles et 14.306 garçons.

Media28

12 juillet 2019
université-russe.jpg

Les étudiants sénégalais qui s’étaient déplacés en Russie sur la base d’une attestation de réussite au baccalauréat ne peuvent plus poursuivre leur études. Ils risquent dans les prochains jours d’être expulsés, après avoir été condamnés et envoyés en prison, informe l’Observateur : ”il se trouve qu’après l’année préparatoire  les universités russes leur réclament le diplôme  et non l’attestation”, a détaillé Bouba Senghor un sénégalais professeur d’anglais  en  Russie, dans  le journal. A cet effet les autorités sénégalaises sont interpellées notamment l’Office du Bac pour leur faire parvenir leur diplôme.

Media28

4 juillet 2019
Enseignement-supérieur.jpg

L’année universitaire dans les écoles privées d’enseignement supérieur risque de ne pas être de toute quiétude pour certains étudiants. Pour cause, le gouvernement n’a pas respecté son engagement d’inscrire 04 milliards de fcfa sur la loi des finances rectificative, déplore le Cadre Unitaire Des Organisations des Etablissements Privés (Cudopes). Une situation que ce collectif digère amèrement : ”depuis le vote de la loi des finances rectificative, les membres du cadre ne cessent de s’interroger sur le devenir des engagements  antérieurement pris par le gouvernement tendant à éponger les sommes dues aux établissements, au titre des arriérés  de paiements  des étudiants envoyés  par l’État dans les EPES pour les années 2017-2018 et 2018-2019”, a constaté le coordonnateur du Cudopes.
Indiquant qu’il n’existe nulle part dans la LFR 2019 une inscription concernant cette dette, le Cudopes prend les autorités pour responsables de toute perturbation éventuelle, malgré les assurances du ministre Cheikh Oumar Hann.

Media28

4 juillet 2019
Esea-Dakar-1280x785.jpg

La dalle des toilettes  de l’Ecole Supérieure d’Economie  Appliquée (ESEA) s’est affaissée mardi dernier  sur une femme de ménage. Grièvement blessée, la victime a été hospitalisée. Le Syndicat Unique des Enseignants du Sénégal/Enseignement Supérieur et Recherche (Sudes/Esr) s’est offusqué de cette situation à l’ESEA ex ENEA. Les accusations pointent vers le recteur Ibrahima Thioub et l’ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur Mary Teuw Niane  pris pour principaux responsables de ce qui s’est produit.
N’étant pas surpris par cet effondrement, ces syndicalistes disent  avoir attiré l’attention  des concernés bien avant la catastrophe. À les en croire, comme le cite le journal l’As, le campus se délabrait et ne recevait plus de budget  de fonctionnement depuis des années.

À cet effet ils appellent Cheikh Oumar hann à prendre ses responsabilités : d’une part en faisant restituer à la structure son budget de fonctionnement et d’autre part en mettant en oeuvre, d’urgence,  un programme de réhabilitation du patrimoine  immobilier de l’ESEA afin de sécuriser le personnel enseignant et de service.

Media28

1 juillet 2019
1273327-rea-246038-109-866x495.jpg

Les épreuves du Baccalauréats 2019 commencent ce lundi, 1erjuillet au Sénégal. Plus de 155 000 candidats, toutes séries confondues, convoqués, sont répartis dans 365 centres principaux et 68 centres secondaires.

Comme mesures de prévention contre les fraudes, le téléphone portable est est formellement interdit dans la cour et dans les salles d’examen. «Pour cette année, nous avons enregistré une légère hausse des effectifs, soit plus 1600 candidats. En 2018, l’Office du Bac n’avait enregistré que 157 687 candidats », a fait savoir le Directeur de l’Office du Baccalauréat, Sossé Ndiaye.

Espérons que la mesure sera respectée, pour éviter les sanctions.

Media28

25 juin 2019
Mary-Teuw-Niane-1.jpg

Le Professeur Mary Teuw Niane, ancien  ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche   ne perd pas du temps. Il a fait son retour  dans les amphis théâtres, pour  partager son savoir  avec les étudiants. Pr Mary Teuw Niane  a démarré hier  à la Faculté des sciences  techniques de l’Université Cheikh Anta Diop  le cours  de deuxième  année  de master  des mathématiques.

Pour le natif de Saint-Louis, il s’agit  là de monter comment  il est possible  d’agir sur des systèmes  en évolution  pour leur faire adopter  un comportement  donné en un temps  choisi.

Media28

17 juin 2019
université-assane-seck-de-ziguinchor.jpg

Le personnel administratif de l’Université Assane Seck de Ziguinchor est déclaré indésirable au sein de l’établissement. Les étudiants protestent contre l’arrestation de six de leurs camarades, toujours entre les mains de la Police.  Ils ont été interpellés au cours d’une manifestation.

A ce propos, le Recteur de l’Université a lancé un appel au calme. «Lorsqu’ils sont sortis de l’Université, ils sont allés dans la voie publique. Et c’est là que certains parmi eux ont été arrêtés. Donc, comprenez que ce n’est plus dans l’enceinte de l’université. Et si leur dossier est entre les mains du procureur, l’Université ne peut que mobiliser les bonnes volontés. Nous continuons à appeler au calme, tout en faisant savoir que la décision n’est plus de l’université. Nous demandons aux responsables d’étudiants de créer une situation favorable à la libération de leurs camarades et mettre à l’aise toutes ces volontés qui travaillent à cela. Que les étudiants restent dans le calme et la sérénité. Car, c’est dans le calme que des solutions peuvent très rapidement surgir», a fait savoir M. Diawara. Il rappelle qu’il n’y a plus de marche parce que l’année académique va vers la fin.

Media28


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net
Coordonnateur de la Rédaction:
Charles SENGHOR | charles.senghor@media28.net


Newsletter