Temps forts:
16 avril 2019
eau-suez-contrat.jpg

L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) avait ordonné, après avoir constaté des irrégularités et incohérences dans la procédure d’attribution, l’annulation du marché de la gestion de l’eau qui revenait à Suez. Mais, cette fois-ci est la bonne pour le groupe français. Selon le journal Libération, la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) a approuvé l’attribution provisoire du contrat d’affermage à Suez, validant ainsi le choix du Comité d’évaluation des offres. Il ne lui reste plus maintenant, comme dernier recours, que de saisir la Cour suprême et espérer un sursis en exécution, souligne le journal, soutenant que  l’attribution provisoire sera publiée dans les prochaines 48 heures.

Media28

1 avril 2019
MANSOUR-FAYE.jpg

Le Comité d’évaluation des offres du ministère de l’Hydraulique a soumis son rapport à la Direction centrale des marchés publics (Dcmp), pour valider le choix de Suez pour la gestion du contrat d’affermage. Le verdict de la Dcmp est attendu en début de semaine, selon le journal Libération qui livre l’information.

Libération informe que deux possibilités s’offrent alors à la Dcmp, «émettre un avis défavorable, et dans ce cas, Mansour Faye et ses services vont saisir l’Armp pour arbitrage et l’évaluation des offres sera reprise pour une deuxième fois. Mais, si la Dcmp confirme le choix de l’État du Sénégal, le contrat d’affermage sera attribué à la multinationale Suez, ajoute le journal, ajoutant que dans ce cas, la Sde aura comme unique et dernier recours la Cour suprême.

Media28

27 mars 2019
Adama-Bictogo.jpg

Les anomalies dans le marché de a confection des cartes biométriques du Sénégal par la Société Nouvelle d’Édition de Documents administratifs et d’Identification (Snedai) de l’homme d’affaire Adama Bictogo, à hauteur de 12 milliards FCfa continuent d’apparaître au grand jour. Dans sa parution du jour, le journal SourceA revient sur la tactique utilisée par l’éléphant pour gruger le Sénégal, pour se faire indemniser.

Le journal rapporte que créée par acte en date du 03 Novembre 2007 enregistré à Abidjan, le 26 Octobre 2007, la société Snedai, présentée par l’ancien ministre ivoirien aux autorités sénégalaises, avait comme principaux actionnaires et administrateurs Monsieur Yeo Lassina, Mademoiselle Beda Kadiatou Sophie, Monsieur Kouamé Bi Iritie. C’est pourquoi, quand il a su qu’Adama Bictogo a, faussement, utilisé la paperasse de sa propre Société, le Sieur Yeo Lassina, avait décidé de porter plainte contre lui. Mais Dakar qui ne voulait pas que l’affaire fasse grand bruit, l’en avait dissuadé.

Media28

10 novembre 2018
sde-sen.jpg

L’Armp  qui a ordonné la suspension de l’attribution du marché de la gestion de l’eau, s’est appuyé sur trois documents, avant de prendre une telle décision. Il s’agit du cahier des charges du marché, des offres des différents soumissionnaires et du rapport d’évaluation du comité technique. Selon le journal Enquête, maintenant, deux hypothèses sont possibles : le rejet de la requête ou l’annulation de la procédure d’attribution du marché. Dans le premier cas, les requérants peuvent se tourner vers la Cour suprême. Dans le deuxième, deux options se présentent : une annulation absolue, qui commande que la procédure soit reprise, ou une annulation relative, qui impose une réévaluation des offres, nous apprend Enquête.

L’Agence de regulation des marchés (Armp) a été saisie par la Sénégalaise des Eaux( Sde) , qui conteste la désignation de Suez comme adjudicataire. Et elle  a jugé le recours recevable. Un recours qui a un caractère suspensif.
Media28

9 novembre 2018
936ff1d262fa8fafa4802c68459d6daca61c76f7.jpg

C’est pratiquement l’avant dernier recours de la SDE dans le contrat d’affermage  provisoirement attribué au groupe Suez pour la distribution de l’eau. La SDE vient de gagner un bras de fer. L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a positivement reçu sa requête qu’elle va étudier. L’ARMP va statuer sur le fond avant et donner une réponse sur cette affaire. Du coup, tout est bloqué jusqu’à nouvel ordre.
Media28

21 septembre 2018
amar_nma.jpg

Ameth Amar, PDG de NMA Sanders a appelé les Sénégalais à consommer local «pour le bien de tous». «Produisons et consommons ce qu’on produit au Sénégal. Je pense que cela est important autant pour l’industriel, le producteur et l’Etat et pour tout le monde», a-t-il suggéré cité par « Libération ». Il participait à une rencontre du syndicat des industriels du Sénégal qui s’est réuni récemment pour élaborer des stratégies afin de jouer son rôle.


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net


Newsletter