Temps forts:
1 octobre 2019
free.jpg

Le deuxième opérateur téléphonique au Sénégal Tigo change désormais de nom. Il devient Free.

 L’annonce a été faite ce mardi par son directeur général Mamadou Mbengue  lors de sa cérémonie de ses 20ans. Ce changement de marque s’appuie sur un accord de licence de marque avec Free, le second operateur  préfère des Français.

 « En dix-huit mois Tigo a entrepris de donner chacun de ses clients  l’accès a un nouvel univers d’usage digitaux au meilleur prix .Des nouveaux investissements ont permis  de développer de nouvelles plateformes de  services de classifier  et d’étendre le réseau  d’accélérer très largement l’installation de la fibre optique pour équiper le pays et accélérer sa croissance » ,soutient Mamadou Mbengue .

Media28

24 septembre 2019
petrole-senegal.jpg

La société énergétique Kosmos Energy a annoncé, lundi, la découverte d’une importante colonne de 30 m de gaz naturel dans le puits Yakaar-2 situé dans le bloc Cayar Offshore Profond du complexe Grand Tortue. Le réservoir de 30 m est logé dans le Cénomanien et est doté d’une bonne qualité, selon les premiers résultats d’après-forage.

Kosmos a précisé que ces résultats sont similaires à celui du puits d’exploration Yakaar-1, situé à 9 km plus au nord. Cela confirme le taux de réussite de 100 % des forages de Kosmos et de son partenaire BP dans ce périmètre qui chevauche la frontière maritime sénégalo-mauritanienne.

Le développement de Yakaar devrait se faire par étape en fournissant du gaz à la première phase de liquéfaction dans la région qui devrait démarrer entre 2022 et 2023, pour un niveau de production de 2,5 Mtpa. Cette production sera exportée sur le marché international et devrait servir à approvisionner le marché local, conformément au plan Sénégal Emergent lancé par le Président Macky Sall en 2014.

Media28

 

23 septembre 2019
dédouanement-voitures-port-dakar.jpg

le Président Macky Sall va signer, dans les prochains jours, un décret interdisant l’importation de véhicules âgés de 8 ans au moins. Le décret, dont Le Quotidien a copie, stipule que «tout véhicule âgé d’au moins 8 ans sera interdit d’immatriculation au Sénégal et réexporté dans un délai de deux mois ou détruit à l’expiration aux frais du propriétaire ou de l’importateur, sans préjudice d’une pénalité de deux millions Fcfa».

Si les véhicules de moins de 5 ans paient une pénalité de 20% à l’importation, ceux de moins de 8 ans d’âge, mais ayant au moins 7 ans paieront 60% de pénalité. Le chef de l’État avait, à son accession au pouvoir en 2012, porté à 8 ans l’âge autorisé des véhicules d’importation. Son prédécesseur, le Président Abdoulaye Wade l’avait maintenu à 5 ans.

Media28

20 septembre 2019
assane-dioma-ndiaye.jpg

Me Assane Dioma Ndiaye, le président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) s’est invité au débat sur l’affaire des 94 milliards du TF-1451R. Dans un post sur Facebook parcouru par L’As, il a rappelé que devant les députés, l’ancien ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, avait avoué que suite au rachat de la créance des héritiers par la Société Sofico (une procédure qu’il trouvait normale), l’État du Sénégal avait commencé les paiements. «Aujourd’hui, il est établi que ce rachat de créance n’a pas finalement été homologué par la justice», constate Me Ndiaye qui trouve d’ailleurs surprenant, avec une déduction logique, que tous les paiements qui ont été effectués alors l’ont été indûment.

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) se réserve cependant d’accuser qui que ce soit. Toutefois, il pose de nombreuses interrogations qui doivent aider à la manifestation de la vérité : «Combien l’État du Sénégal a décaissé à ce jour, soit directement soit par le biais de lettres de confort, au titre des 94 milliards convenus avec la Société Sofico ? L’État parlait, à un certain moment, de 3.500.000.000 de Fcfa déjà décaissés. Si l’on sait que les héritiers n’ont, à ce jour, rien perçu, qui a encaissé cet argent ? Y a-t-il des lettres de confort par rapport aux 94 milliards ou pas ? Si ces lettres de confort ont été avalisées par des banques, l’État, n’a-t-il pas décaissé indirectement ?».

Media28/ source IGFM

18 septembre 2019
pecheurs.jpg

Neuf (9) pirogues et cent-neuf (109) pêcheurs sénégalais en provenance de Joal ont été arrêtés sur les côtes de la Guinée Bissau. Il leur est reproché leurs activités en eaux étrangères sans licence de pêche et avec des filets non-conformes.

Pour leur libération, les autorités guinéennes réclament un million de FCFA  pour chaque pirogue.

Media28

15 septembre 2019
seydou_gueye.jpg

En marge d’une manifestation de la Plateforme “Aar Li Nu Bokk” vendredi 13 sept, l’opposant Ousmane Sonko déclarait : “Cosmos a vendu 20% sur les 30% des parts qui lui restaient de notre pétrole à une compagnie nationale du nom de Abu Dhabi”.

Le porte parole de l’Alliance pour la République (APR), Seydou Guèye rejette toute implication de l’Etat du Sénégal dans les transactions entre Cosmos et la Compagnie Abu Dhabi : indiquant qu’il s’agit d’une opération légale entre des entreprises privées, et qui ne concerne en rien la gestion du gouvernement.

Pour le ministre conseiller en communication à la présidence de la République, les accusations du leader de Pastef/Les Patriotes sont de la “pure invention pour jeter de la poudre aux yeux des Sénégalais sur le plan de la défense des intérêts nationaux”.

Comment voulez vous que le Sénégal puisse constituer une exception pour dire : le pétrole je vais le gérer d’une façon totalement différente. Ce n’est pas possible. Il faut d’abord connaître les règles et les lois en vigueur dans le secteur, les modalités pratiques par lesquelles se nouent et se dénouent les coopérations et les alliances. Et dans ce cas d’espèce, sauf volonté de tromper les Sénégalais, l’Etat du Sénégal ne perd rien, le citoyen sénégalais ne perd absolument rien”, a-t-il lâché à l’antenne de iRadio pendant l’émission “Jury du dimanche”.

Media28

13 septembre 2019
aar-li-nu-book1.jpg

la plateforme de lutte pour une transparence de la gestion des ressources du pays organise un rassemblement ce vendredi après-midi entre la Place de la Nation et la Rts. Une nouvelle manifestation contre la mal gouvernance et la mauvaise gestion des ressources naturelles du pays.

Dans un communiqué mis à disposition de la presse, Ousmane Sonko, membre phare de la plateforme dénonce : “Enrichir des entreprises et des lobbies étrangers, tel semble le mandat du gouvernement de Macky Sall, qui s’emploie tous les jours à brader nos ressources, fragiliser notre économie et notre secteur privé”. De l’avis de l’opposant au régime du président Sall, cette politique  désastreuse traduit l’incapacité de l’État à faire face aux vraies priorités (santé, éducation, emploi, inondations, sécurité…), sans parler des conséquences dramatiques sur les populations.

Sonko s’indigne du fait que “nos concitoyens les plus fragiles sont humiliés et laissés dans une précarité sans précédent. Cela ne peut plus durer”. Le leader du parti “Pastef/Les Patriotes” d’ajouter que la seule chose qui vaille c’est de gagner la bataille contre la mal-gouvernance, la corruption d’État, le bradage des patrimoines nationaux et l’impunité.

La marche prévue est autorisée par le préfet de Dakar, les politiciens et activistes partiront du rond-point de la Rts pour arriver au rond-point “Doudou Ndiaye Rose”.

Media28

12 septembre 2019
mimi-touré.jpg

La présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese), Aminata Touré, peine à démarrer ses activités. Pour cause, selon “Walf quotidien”, toutes les caisses de la structure sont vides. Dans sa parution du jour, le journal rapporte que l’ex-présidente, Aminata Tall, aurait consumé tout le budget avant de partir.

Le budget du Cese est estimé à 6,2 milliards de Fcfa .

Media28

5 septembre 2019
marché-castor.jpg

En visite ce jeudi au marché Castor, le ministre de l’urbanisme Abdou Karim Fofana a annoncé la fermeture du marché castor les 21 et 22 septembre pour des opérations de désencombrement.

En compagnie du sous-préfet de Grand-Dakar, du commissaire de Dieuppeul et du maire de la commune Derklé/Dieupeul, l’autorité assure qu’un dispositif sécuritaire mixte sera établi avec le concours des agents de sécurité de proximité et la police mais également avec la participation de la population pour bien mener cette opération.

Media28

5 septembre 2019
mamour-diallo-impot-domaine-1280x807.jpg

Après la commission d’enquête parlementaire, c’est au tour du personnel de la Direction générale des impôts et domaines (DGID) de blanchir Mamour Diallo. Le Directeur administratif  de la DGID, Mohamed Diaïté, tente de faire sortir ce dernier du flou dans lequel Ousmane Sonko l’a entouré. ”On ne peut pas du tout parler de détournement, c’est la soustraction frauduleuses de fonds publics des caisses du trésor. En tant que directeur des domaines il ne gère pas les fonds publics. Il ne s’occupe que du budget de fonctionnement de sa direction qui ne fait même pas cinq millions de Fcfa”, a déclaré le directeur administratif sur la Rfm.
”je ne défends personne et je ne combats personne mais il n’y a aucune sorte de détournement de deniers publics sur cette affaire”, a laissé entendre le président du conseil de Bounkiling.
Media28


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net


Newsletter