Temps forts:

Au Sénégal, le Khalife général des mourides établit un code de conduite pour assainir sa cité

serigne-mountakha-mbacke-khalife-general-mourides
Le Khalife général des mourides a établi un nouveau code de conduite dans la cité religieuse après que des petites filles de Serigne Touba se soient permises, contre toute attente, une séance de tam-tam.

Le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a décidé de nettoyer la cité religieuse de Touba de toutes ses impuretés. Le 3 juillet 2019, les autorités de la ville religieuse ont rendu public un nouveau code de conduite paraphé par le guide religieux le 24 juin dernier. Dans le document, il a sorti une série de mesures pour son bon fonctionnement. Parmi les interdits, il y a consommation, la vente de boissons alcoolisées et de toutes les drogues, stupéfiants naturels ou manufacturés. Cette interdiction concerne aussi bien l’usage public que l’usage privé et ne fait aucune différence entre les drogues.

Le guide religieux a inclus dans ce lot d’interdits les jeux de hasard, la musique, la chanson, la danse, les concerts et tout autre spectacle de divertissement  illicite en Islam, utilisant les instruments musicaux. Dans la cité, les sportifs ne sont pas les bienvenus. La lutte, le football n’y sont pas autorisés. Le code édicté par le guide religieux vise également les femmes. Il leur est formellement interdit l’utilisation et la vente de produits de dépigmentation de la peau, des artifices ainsi que le port de vêtements indécents.

— Out la magie et la sorcellerie —

Le Khalife des mourides dont l’objectif est de nettoyer les écuries d’Augias, ne veut également plus voir ou entendre parler de la magie, de la sorcellerie, du charlatanisme, toutes des pratiques « rejetées » par l’Islam. Le nouveau code de conduite stipule que tous les établissements autorisés par une commission compétente doivent se conformer aux programmes et curricula éducationnels islamiques régis et contrôlés par les autorités locales habilitées, en l’occurrence le complexe Khadimou Rassoul.

Le Khalife qui a invité les disciples à se conformer aux directives ne veut pas de l’hébergement dans la cité de personnes de mauvaises mœurs ainsi que les allocutions et actes au nom de la communauté mouride, sans autorisation.  Car, «tout manquement aux mesures édictées aura pour conséquence directe des sanctions très sévères à l’encontre des personnes responsables, infligées par le comité de supervision chargé de la mise en application, de concert avec les autorités publiques».

— Origine de la nouvelle mesure —

Le Khalife général des mourides a signé ce code « consensuel » des grandes familles mourides après une séance de tam-tam organisée par des petites filles se Serigne Touba, dans la cité religieuse, dans la nuit du 21 au 22 juin dernier, pour les besoins d’un mariage d’une des leurs Cette image inconnue dans la cité et qui était devenue virale sur la toile, a mis le Khalife dans tous ses états, l’amenant à signer le code de conduite deux jours après.

L’organisatrice de cet événement, petite-fille de Serigne Touba, s’est fondue en excuses même si elle a tenu à préciser qu’elle n’avait aucunement l’intention d’organiser une séance de tam-tam en ce lieu « sacré ». «L’idée était de participer à un mariage », a-t-elle spécifié.

Le guide religieux compte sur l’appui des autorités publiques pour appliquer ce code. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le texte a été rendu public le jour de la visite du chef de l’Etat sénégalais dans la cité religieuse.

Media28

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net
Coordonnateur de la Rédaction:
Charles SENGHOR | charles.senghor@media28.net


Newsletter