Temps forts:

Au Sénégal, l’archevêque de Dakar plaide pour des métiers adaptés aux jeunes

Mgr-Benjamin-Ndiaye-archevêque-de-Dakar

A l’occasion des Journées mondiales nationales de la jeunesse catholique, organisée à la cité religieuse de Popenguine, l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye a appelé à des métiers adaptés pour les jeunes.

La ville de Popenguine qui abrite le sanctuaire marial a accueilli du 5 au 7 avril 2019 la 34e édition des journées mondiales nationales de la jeunesse catholique du Sénégal. Au cours de son homélie, l’archevêque de Dakar, Benjamin Ndiaye, est revenu sur le phénomène de l’émigration clandestine, plaidant en faveur des jeunes pour une formation qui s’adapte aux besoins et réalités. «Travaillons ensemble à les épargner les souffrances inimaginables de la migration clandestine et, ceci en nous y investissant à mieux assurer leur avenir chez nous par un système scolaire encore plus rigoureux et moins perturbé, avec des programmes diversifiés et performants », lance le religieux. Selon lui, «les jeunes doivent aussi bénéficier de filières  de formation qui mettent en valeur leur savoir-faire pratique dans des métiers adaptés à nos réalités ». «Consolez mon peuple, dit votre Dieu. Que cet appel divin nous mobilise au service de notre jeunesse pour son  bien, pour celui de nos pays, de nos familles de nos communautés », a exhorté l’ancien évêque de Kaolack.

— Forum de l’entreprenariat —

A cet effet, l’archidiocèse de Dakar a initié une grande première dans le cadre des journées mondiales des jeunes catholiques, un forum pour l’entreprenariat des jeunes catholique, avec la participation des entreprises nationales comme la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der), l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme), entre autres. A travers cette démarche, l’Eglise catholique veut faire émerger des initiatives économiques portées par les jeunes dans le but d’amener les porteurs d’initiatives économiques à structurer leurs projets et à les faire connaitre.

L’évêque de Kaolack Martine Boucar Tine, saluant cette initiative, estime qu’elle permettra aux jeunes de «savoir entreprendre, de ne pas toujours attendre que cela vous tombe du ciel ou de quelqu’un». Pour le nouvel évêque de Kaolack, l’église est tenue de s’investir dans la question humaine, « étroitement liée à la question divine. «L’église ne peut et ne pourrait jamais se focaliser et se cantonner à un niveau spirituel et oublier la question sociale. Les deux vont ensemble parce que depuis que Dieu a décidé  de faire sa demeure au milieu de nous, nous sommes intrinsèquement liés à la question divine. La question divine et la question humaine sont inséparables», a enseigné Mgr Martin Boucar Tine.

— Une initiative saluée par les jeunes —

Raïcha Tabar, étudiante de son état, soutient que cette initiative permettra aux jeunes «de connaître de l’emploi et de savoir s’orienter au moment opportun». Richard Ndecky, pour sa part estime que ce forum « est venu à son heure ». Car, la logique voudrait que les jeunes soient leurs propres entrepreneurs pour assurer leur avenir. «Aujourd’hui, que l’Eglise, en tant que telle, se lève pour nous présenter cette plateforme, nous l’accueillons positivement», a-t-il loué. Car, «bon nombre de jeunes sont là, avec des idées pertinentes, mais sans la bonne information pour aller dans la bonne direction ».

Charles SENGHOR (à Dakar)

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net
Coordonnateur de la Rédaction:
Charles SENGHOR | charles.senghor@media28.net


Newsletter