Temps forts:

Affaire Petro-Tim : Des organisations de la Société civile et politiques en position de guerre (déclaration)

aliou-sall_frank-timis

Depuis près de sept ans, des Sénégalaises et Sénégalais de l’intérieur du pays et de la diaspora, experts, acteurs politiques, militants de la société civile, journalistes et tant d’autres, se mobilisent, sans jamais faiblir, ni renoncer,  pour documenter et dénoncer la spoliation des ressources naturelles du Sénégal, notamment le Pétrole et le Gaz.

Ces compatriotes dont nous saluons, ici, la patience, le courage et l’engagement patriotique au service de l’intérêt général, n’ont jamais cessé d’interpeler les pouvoirs publics, en particulier le Chef de l’Etat Macky Sall lui-même, sur l’effroyable pillage dont le pétrole et le gaz récemment découvert au Sénégal font l’objet.

Les juridictions nationales et internationales ont été saisies pour que la lumière soit faite sur les procédures comme les actes qui ont conduit à l’octroi de licences d’exploration  sur d’importants blocs pétroliers et gaziers au large du Sénégal.

Des manifestations ont été organisées au Sénégal, comme dans la diaspora, pour exprimer l’indignation des Sénégalais face à l’accaparement des ressources publiques par un petit groupe de personnes proches du pouvoir, parrainés par des réseaux mafieux étrangers.

En aucun moment, le Président Macky Sall et son Gouvernement n’ont daigné accorder du crédit aux légitimes demandes du peuple sénégalais et ses exigences, préférant les prendre comme des vociférations venant de l’opposition.

Face à ces exigences, le gouvernement n’a su rien opposer d’autres que des manœuvres et menaces, souvent fébriles et maladroites, sans compter ses tentatives, toujours vaines, d’enterrer les scandales sous un monceau de contrevérités et de manipulations.

Pourtant ni les actes trompeurs du Gouvernement consistant à publier certains contrats pétroliers, ni la publication du Rapport de l’ITIE en novembre 2016, ni le pseudo dialogue  sur le pétrole et le gaz, encore moins la création du COS Pétrogaz n’ont pu détourner le peuple sénégalais et ses leaders, qu’ils soient de l’opposition ou de la société civile, de la lutte pour la transparence, la bonne gouvernance et la reddition des comptes.

Le peuple sénégalais a toujours montré son profond attachement à la bonne gouvernance et à la transparence dans la gestion des ressources naturelles. Il a aussi affiché sa détermination à se battre pour faire des ressources naturelles une bénédiction et non une malédiction comme c’est souvent le cas ailleurs en Afrique.

Les faits révélés jusqu’ici montrent que des actes d’une gravité insondable ont été posés à différents moments, qui ont eu pour effet de soustraire frauduleusement des milliers de Milliards de FCFA de notre patrimoine au profit de Frank TIMIS et ses acolytes. Une manne qui pourrait tirer notre pays des affres de la pauvreté dans laquelle vit encore près de la moitié de la population, résoudre durablement les problèmes structurels auxquels les secteurs de l’éducation et la santé font face, accroitre les opportunités d’emplois pour les jeunes et préparer nos enfants et petits enfants aux enjeux du futur.

Ces actes engagent la responsabilité directe du Président de la République Monsieur Macky Sall.

Les faits sont têtus et constants:

–  Il a approuvé des contrats léonins en connaissance de cause, car en sa qualité de Président de la République, il avait tous les moyens à sa disposition pour savoir que toute la procédure était entachée d’irrégularités;

–  Il a fermé les yeux sur le risque évident de conflit d’intérêt, sachant sans aucun doute possible, que son frère était en relation d’affaires avec le bénéficiaire des licences, Frank TIMIS;

Pour ces, raisons, entre autres, des organisations de la société civile, partis politiques, mouvements et personnalités indépendants, ainsi que des associations

et organisations communautaires se sont mis ensemble pour créer une vaste Plateforme Citoyenne pour la sauvegarde des richesses pétrolières et gazières du Sénégal dénommée “AAR Li NU BOKK”  #SunuPétrole#

La plateforme poursuit quatre objectifs:

a. Exiger la transparence dans la gouvernance des ressources naturelles du Sénégal;

b. Exiger la transmission de tous les dossiers liés aux contrats pétroliers à la justice, afin que des sanctions appropriées soient prises contre toutes les personnes reconnues coupables;

c. Exiger la renégociation des contrats pétroliers et gaziers;

d. Exiger le recouvrement des avoirs pétroliers et gaziers.

“Aar Li Nu Bokk” #SunuPétrole# est un mouvement ouvert et inclusif qui appartient aux Sénégalais et Sénégalaises de tout bord, sans aucune distinction. Nous encourageons tous nos compatriotes à s’organiser pour mettre en place des Plateformes “Aar Li NU Bokk” dans les départements, les communes et dans la diaspora.

Le Mouvement appelle tous les citoyens et citoyennes à un  rassemblement massif et pacifique le Vendredi 14 Juin 2019 à la Place de l’Obélisque à partir de 15 heures. A cette occasion la parole sera donnée au peuple pour qu’il exprime son indignation.

“Aar Li Nu Bokk” #SunuPétrole# invite également les sénégalais à signer massivement la pétition « Pour une saisine de la justice sénégalaise et britanique sur l’affaire Timis-BP-Aliou SALL», initiée par l’organisation LEGS Africa, et qui enregistre déjà près de 25.000 signatures en ligne.

Tous les compatriotes sont priés de venir avec leurs familles, toutes les générations réunies, en tenant dans les mains le drapeau national.

Des rassemblements similaires seront organisés dans toutes les régions du pays, dans les départements, les communes, les quartiers et les villages pour dénoncer en chœur le vol de nos ressources et exiger leur recouvrement.

Les compatriotes de la diaspora sont invités à s’organiser par tous les moyens possibles pour manifester devant toutes les ambassades du Sénégal, partout dans le monde.

Le Mouvement invite les leaders politiques, religieux et coutumiers, les organisations de la société civile, du secteur privé, les personnalités indépendantes, les médias, les syndicats, les associations de quartiers et de villages, des mouvements et associations de femmes et de jeunes, à se joindre à cette mobilisation patriotique pour la défense de la République, du bien commun, des avoirs et du patrimoine des sénégalais.

Le mouvement invite les partenaires techniques et financiers du sénégalais, comme la communauté internationale dans son ensemble, en particulier les frères et sœurs d’Afrique, à soutenir la lutte du Peuple sénégalais pour le recouvrement de ses biens spoliés.

S’appuyant sur les valeurs positives de notre société, notamment le JOM, le NGOR et le FULLA, ainsi que sur le legs de nos vaillants ancêtres, le mouvement restera mobilisé et déterminé, et fera face à toutes formes d’adversités pour défendre les intérêts du  Sénégal.

Fait à Dakar le 10 Juin 2019

Signataires :

– CosM23 

– LEGS Africa 

– Mouvement Y en a marre 

– PASTEF 

– AGIR 

– CAJUST

– One Million March 

– Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) 

– Congrès pour la Renaissance Démocratique (CRD)

– Dafa Jott 

– Avenir Senegaal Bi Ñu Bëgg

– Frapp France Dégage

– Imam Ahmadou KANTE (indépendant)

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


A propos

Maktero Sarl
Bloc 66 – Zone de Captage Route du Front de TERRE
Dakar
Tél: (+221) 33 867 01 04
maktero.mk@gmail.com  / maktero@media28.net




L’équipe

Administrateur:
Mame Gor NGOM | gor.ngom@media28.net
Coordonnateur de la Rédaction:
Charles SENGHOR | charles.senghor@media28.net


Newsletter